RocketTheme Joomla Templates
Accueil
Colloque à Fribourg sur le message de Tibhirine PDF Imprimer Envoyer

 

Ce colloque comportait 5 journées, organisées par les étudiants avec le professeur Thierry Collaud et Marie-Dominique Minassian. Nous évoquerons surtout les deux premières qui étaient ouvertes à tous et non aux seuls étudiants (voir le programme complet)

Après une lecture du testament du Père Christian de Chergé, Mgr Teissier, archevêque émérite d’Alger, retraça le contexte algérien des années 80/90 et les douloureux évènements de la vie du diocèse d’Alger. Puis des membres de leurs familles retracèrent les itinéraires des frères Paul, Luc et Christian en les émaillant de citations, de passages de lettres ou d’entretiens.

Le lendemain, la parole fut d’abord donnée aux artistes.

Malel, peintre, créateur de vitraux et de tapisseries mais aussi impliqué fortement dans la création et la vie de groupes de prières, évoqua son tableau des « 7 autour de l’Eucharistie » qu’il avait réalisé et offert à l’Abbaye de Tamié, quelques mois après la mort des Frères. Sa tapisserie qui reprend ce tableau était exposée dans la salle de conférence.

Blandine Poinsignon fit entrer les auditeurs dans la poétique de Frère Christophe établissant en particulier un parallèle avec l’architecture romane cistercienne.

Puis Marie Dominique Minassian développa la théologie du Don qui imprégna la vie de F Christophe. Elle s’appuya sur de nombreux passages des textes de F Christophe, surtout de ses poèmes et des dessins qui y sont intégrés ; bien qu’écrits pour la plupart avant les dernières années à Tibhirine,  ils y trouvèrent leur incarnation.

Frédéric de Thysebaert qui vient de passer 2 ans et demi à Tibhirine auprès du Père Jean Marie Lassausse communiqua l’essentiel de ce qu’il y a vécu et ressenti. Son témoignage simple, émouvant et profond affirma l’importance pour le message que ce lieu, qui en fut la source, reste bien vivant ; il évoqua notamment quelques échanges très forts avec certains des nombreux visiteurs, dont 95% d’algériens.

La vision de l’Islam et sur l’Islam furent ensuite abordés ;

D’une part par un exposé d’Allaoui Abdellaoui, musulman qui se présente lui-même comme cheminant sur la voie Soufi. Difficile de résumer son intervention très profonde ; disons simplement que quand des croyants sincères marchent vers Dieu, ils ne peuvent que se rapprocher, ayant le même but, et donc trouvent matière à se rencontrer comme cela était vécu à Tibhirine dans le cadre du Ribat.

D’autre part, par une présentation par le Père Jean-Jacques Pérennès de l’approche de l’Islam par le Père Christian de Chergé, présentation rendue d’autant plus intéressante par l’expérience personnelle du conférencier, proche de Mgr Claverie, ayant vécu de nombreuses années au Moyen Orient, surtout au Caire, et actuellement directeur de l’école biblique de Jérusalem.

Le Père Thomas Georgeon postulateur de la cause de béatification des 19 martyrs d’Algérie n’avait pu être présent mais via une vidéo il apporta son témoignage.

Le professeur Thierry Collaud présenta chaque intervention et la suivit d’une courte synthèse ; il termina ces deux jours en animant une table ronde entre tous les intervenants et la salle sur la fécondité du message.

Enfin, ont été aussi proposées en soirée une projection du film « Des hommes et des Dieux » et une représentation de la pièce « Pierre et Mohamed »

La suite de la semaine, réservée aux étudiants, a été aux dires de ceux-ci, belle et riche ; la "journée monastique" vécue par une trentaine d'entre eux chez les cisterciens et cisterciennes de Fribourg fut un temps heureux de silence et de "réception" de ce qui avait été entendu et vécu les jours précédents.
La messe de clôture a été célébrée chez les sœurs de La Maigrauge, occasion de découvrir que l'autel de leur église avait été consacré en 1997, avec, scellés dans la pierre, la photographie des frères de Tibhrine et le testament de P Christian de Chergé.

 

Tous les textes de ce colloque seront prochainement publiés.