Vous êtes ici...

au fil liturgie vendredi saint 20131- La PAIX fait irruption.

Elle vient d’ailleurs, comme un surcroît de lumière, un surcroît de sens, un surcroît de vie, un surcroît de communion. […]

La Paix défie toute logique humaine, tout comme la Résurrection. De l’enseignement de Jésus on avait retenu la Croix… sans aller jusqu’au troisième jour : celui de la PAIX du Ressuscité.  La PAIX soit avec vous !

Jérémie avait prévenu : Mon projet est un projet de PAIX, de prospérité, et non de malheur : je vais vous donner un avenir, une espérance. Jr 29, 11.
Nous avions mis une croix sur cet avenir. Désormais nous dit Saint Paul (Phi 4, 7) : La Paix de Dieu qui surpasse toute intelligence gardera vos cœurs et vos pensées. Vous saurez, nous savons « QUE PENSER » et l’Église nous invite à le redire dans une profession de foi.

L’ABSURDE n’est pas ce qu’on croit… : ici, chercher parmi les morts Celui qui est VIVANT. Tout aussi absurde de chercher la Paix par nos moyens à nous. C’est que nous sommes tous plus ou moins des morts en sursis, parce que nos moyens à nous sont toujours plus ou moins des armes.  Laissons la Paix faire irruption comme la Vie, et communions à la grâce qui nous en a été fait au Baptême. Voici que je vais faire arriver jusqu’à vous la Paix comme un FLEUVE. Is 66, 12.

2- Ne l’oublions pas, cette Paix, toute Paix est le fruit d’une défaite. Comme la Résurrection est le fruit d’une mort. Défaite de notre logique, de nos petites suffisances, de nos armes, de nos moyens, de la mort même. Sommes-nous prêts à ressurgir avec le Christ ? Contribuons à la défaite de l’Adversaire de notre Paix. Tout traité de Paix avec le Satan et son parti, nous met en guerre avec nous-mêmes, avec les autres, avec Dieu. Acceptons de collaborer résolument à la défaite du péché, et capitulons entre les mains de Celui qui est PAIX.

3- La Paix dans laquelle nous entrons est un effort et non une réussite, une espérance et non un état. Elle nous est donnée à CROIRE…et elle sera toujours suspendue à notre foi en la Résurrection. Elle n’est pas « arrivée » même si elle a un Visage, celui du Ressuscité qui se cache. Elle est un ART, un travail à faire, une coopération à contexte illimité. Mais l’œuvre d’art n’existe que dans le cœur de l’intelligence de Dieu. Nous professons qu’elle existe, et voici qu’en faisant œuvre de paix, nous contribuons à nous façonner, à nous recréer comme des enfants de Dieu, rendant visible le Fils, et vivants.

F. Christian, extraits de l'homélie pour la vigile pascale, le 29 mars 1986

 

0
0
0
s2smodern