Vous êtes ici...

Comment vivre d’amour face à la peur
Evangile du lavement des pieds

En lavant les pieds de ses disciples, Jésus se fait leur serviteur. C’est ce que le Pape François a fait cette année à Rome en lavant les pieds à 12 migrants, puis en allant saluer un par un huit cents migrants, ce qui lui a demandé une heure et demi.

Et après le lavement des pieds, Jésus dit à ses disciples : « je vous donne un commandement nouveau : comme je vous ai aimé, aimez-vous les uns les autres » Pierre lui répond « je donnerai ma vie pour toi », mais, en réalité, il n’est pas encore prêt à le faire.

Nos frères moines de Tibhirine et leurs compagnons, religieux et religieuses d’Algérie, ont été appelés à donner leur vie. Et eux étaient préparés à le faire. Comment s’étaient-ils « »   préparés ? Comment nous étions nous tous préparés, chrétiens d’Algérie, ces années, puisque nous étions tous menacés de mort par les groupes armés extrémistes !

0
0
0
s2smodern

20e anniversaire de Tibhirine

pèlerinage du samedi 16 avril 2016

Actes 9,31-42 ; Psaume 115 ; Jean 6,60-69

Frères et Sœurs

L’Église nous offre la Parole de Dieu pour ce jour de pèlerinage. Nous délaissons aujourd’hui la figure de Paul évoquée hier pour nous attacher à celle de Pierre. Au terme de tout un cheminement, Pierre a fait de sa vie un « Je t’aime ». Après son triple reniement, il a confessé par trois fois son amour : « Tu sais tout, Seigneur, tu sais bien que je t’aime ». On le dit habituellement de Paul, mais c’est aussi vrai pour Pierre : ce n’est plus lui qui vit, c’est le Christ qui vit en lui. Pierre n’a plus rien à donner, ni biens, ni argent, il s’est dépouillé de tout dans la plus grande simplicité. Il est devenu un signe de simplicité et de miséricorde. Il donne toutefois ce qui lui reste : une parole qui libère de la paralysie et même de la mort. Il donne une parole de vie.

0
0
0
s2smodern

meditation assekrem

*** L’histoire des religions nous dit que la personne humaine depuis toujours « a cherché Dieu ! »
Souvent nous entendons dire ou nous-mêmes sommes tentés de dire :
-----> ‘JE NE CROIS PAS EN DIEU !’

Le problème surtout, ce n’est pas de croire ou ne pas croire en Dieu, mais de croire que :
-----> ‘C’EST DIEU QUI CROIT EN L’HUMANITÉ !’

Oui, voilà la ‘’Bonne Nouvelle’’ a croire : Dieu compte sur nous !... Son amour est totalement gratuit et ne nous demande rien en échange. De nous dépend de Lui ouvrir ou non la porte… qu’Il  compte ou qu’Il ne compte pas dans notre vie… qu’Il soit Quelqu’un important ou non…  d’ailleurs c’est le Drame de l’Humanité dès ses origines comme l’explique très bien la Bible dans la genèse : « … où es-tu ? – j’ai pris peur car j’étais nu, et je me suis caché. » (3,9-10). En fait, le problème réside en voir quelle image nous avons de Dieu (Père ou Juge ; Tendresse ou Châtiment ; Immense joie ou la Peur etc.).L’évangile de Jean explique ce drame avec cette terrible sentence : « Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli. » (1,11).Drame des origines de l’humanité, drame d’aujourd’hui ! La question s’impose : Quel Dieu attendons nous en ce Noël ?

0
0
0
s2smodern

Martyrs de la foi hier et aujourd'hui
Vivre à la suite des martyrs de Tibhirine

Beaucoup d'entre vous ont vu le film Des hommes et des dieux. Vous avez ainsi pu pénétrer le mystère de la vie et de la mort des moines de Tibhirine.
Je ne ferai aucune révélation sur les circonstances de la mort des moines de T. Cela, c'est du ressort des enquêtes et des jeux des services secrets.
Ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est "Vivre à la suite des martyrs de Tibhirine". Qu'ont-ils vécu ? Quel est leur message pour nous ?

0
0
0
s2smodern