Vous êtes ici...

Celui qui pratique la charité au nom de l’Eglise ne cherchera jamais à imposer aux autres la foi de l’Eglise. Il sait que l’amour, dans sa pureté et sa gravité, est le meilleur témoignage du Dieu auquel nous croyons et qui nous pousse à aimer.

Benoit XVI, dans son Encyclique « Caritas »

beatification lys

Le 13 novembre 2005, le Père de Foucauld était béatifié par Benoît XVI à l’issue d’un long processus initié en 1927 et terminé sous l’égide de Mgr Claude Rault, évêque de Laghouat en Algérie et grand ami de la communauté de Tibhirine.

De même, Mgr Teissier, archevêque d’Alger a souhaité introduire la cause de la béatification des 19 religieux victimes des violences en Algérie entre 1994 et 1996 dont les 7 moines de Tibhirine.

S’ils sont restés au milieu de la violence de la guerre civile qui ravageait l’Algérie et notamment la zone de Médéa et de Chréa où était situé le monastère Notre Dame de l’Atlas, c’est bien pour continuer à servir et à prier hic et nunc. Prier, car la prière est consubstantielle à la vie monastique. Elle rythme la journée et la nuit avec les 7 heures monastiques. Servir, car la charité est, comme le souligne St Paul, la première des vertus. « ubi caritas, deus ibi est » répétait souvent le Père Christian de Chergé dans ses réflexions sur le fait de rester. Servir au dispensaire, servir dans le travail de la terre avec leurs associés algériens, servir dans l’accueil et l’écoute. 

En décidant ainsi de rester malgré l’adversité, en se confiant à la Providence, ils ont suivi les traces d’un Père de Foucauld, d’un Maximilien Kolbe, de ces « martyrs de la charité » pour reprendre la belle expression du pape Jean-Paul II. « N’y a-t-il pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ? ».

A ce sujet, il convient ici de préciser que « martyr » vient du grec et a pour première signification « témoigner ». Cette communauté, sur cette terre souffrante d’Algérie, a témoigné de la vertu de foi et de la vertu de charité, dans une espérance chevillée au corps. Elle a ainsi perpétué ce que depuis 1500 ans les moines font à travers le monde et dans l’histoire : servir l’humanité par la prière en s’associant au sacrifice rédempteur du Christ.

0
0
0
s2smodern

Communiqué des évêques d'Algérie

Notre Eglise est dans la joie. Le Pape François vient d’autoriser la signature du décret de béatification de "Mgr Pierre Claverie et ses 18 compagnes et compagnons". La grâce nous est donnée de pouvoir faire mémoire de nos dix-neuf frères et sœurs en qualité de martyrs, c’est-à-dire, (selon le sens du mot lui-même), de témoins du plus grand amour, celui de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Devant le danger d’une mort qui était omniprésent dans le pays, ils ont fait le choix, au risque de leur vie, de vivre jusqu’au bout les liens de fraternité et d’amitié qu’ils avaient tissés avec leurs frères et sœurs algériens par amour. Les liens de fraternité et d’amitié ont ainsi été plus forts que la peur de la mort.

0
0
0
s2smodern
  • Un nouveau site à découvrir  : Vous pourrez trouver dans le lien ci-dessous de nombreux éléments quant à la béatification des 19 martyrs d’Algérie: https://19martyrs.jimdo.com/
0
0
0
s2smodern

beatification signet 19 martyrsDe 1994 à août 1996 , comme les 7 frères de Tibhirine, 12 autres religieuses et religieux ont donné leurs vies. Toutes et tous, ainsi que beaucoup d’autres heureusement toujours en vie, avaient fait le libre choix en ces années noires de rester fidèles à l’Eglise d’Algérie et à leurs amis et voisins algériens.

Le diocèse d’Alger a engagé un processus de béatification englobant ces 19 martyrs de la même cause. Ils sont indissociables et cette page a pour objet de les présenter en s’appuyant sur les textes et photos d’une plaquette réalisée par le diocèse d'Alger et le Frère Giovanni Bigotto.

Ces 19 martyrs de l’Eglise d’Algérie étaient tous passionnés de leur Eglise, dont ils étaient des serviteurs zélés et effacés, passionnés aussi de l’Algérie et de son peuple où ils avaient tissé leurs amitiés. Humbles et doux, le Seigneur rayonnait dans leur coeur, dans leur vie, dans leur silence. Ils témoignent d’une foi décantée, limpide, la foi de ceux qui préparent dans la prière et la présence l’espace du dialogue.

0
0
0
s2smodern

1 - Définitions : bienheureux et saints ; martyrs et confesseurs

Si Dieu seul est saint, la lumière de Dieu peut être reflétée comme la lune reflète la lumière du soleil, si l’on est suffisamment transparent à la vie du Christ en nous par l’Esprit Saint. La lune n’émet pas mais diffuse, réfléchit, transmet la lumière solaire, seule source dans le Père. Nous adorons Dieu seul mais vénérons les saints. Un saint est donc quelqu’un qui, non seulement est certainement au Paradis à contempler dans son âme Dieu face à face, mais en plus est digne d’être imité. Il est encore un intercesseur efficace auprès de Dieu pour nous les vivants en chemin vers Lui, permettant d’obtenir de Dieu grâces et faveurs. « Et qu'il nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux, en paradis, s'il plaît à Dieu, notre Père à tous deux » (Testament spirituel de Christian de Chergé).

0
0
0
s2smodern