RocketTheme Joomla Templates
Accueil Ouvertures Tibhirine aujourd'hui
Tibhirine aujourd'hui PDF Imprimer Envoyer

Une nouvelle page s’ouvre dans l’histoire déjà riche du monastère de Tibhirine.

Elle sera écrite par la Communauté du Chemin Neuf et nous vous en livrons les premières lignes.

Et en la refermant nous rappellerons ensuite en quelques mots ce que fut la page précédente (2001-2016) dont l’acteur essentiel a été le père Jean Marie Lassausse. Signalons d’ailleurs que ce dernier vient d’écrire un livre (parution chez Bayard,  rentrée 2017) qui après « le jardinier de Tibhirine » continuera de faire partager son vécu de ces 15 années souvent difficiles…

 

Mars 2017 :

Dans ce lieu de prière et de mémoire, nous voulons  poursuivre l’accueil des chrétiens du pays ou étrangers pour des temps de silence et retraite spirituelle, le travail de l’exploitation agricole en lien avec les voisins du village, et aussi l’accueil des visiteurs.L’Eglise catholique en Algérie, en accord avec l’Ordre des Moines Cisterciens, a confié Le monastère  depuis le 15 août 2016 à la Communauté du Chemin-Neuf. (cf site : www.chemin-neuf.org)

Nous sommes une fraternité, avec un prêtre parmi nous,  et  nous attendons d’autres membres de la communauté avant septembre 2017, dont un second prêtre. Confiant dans la Fidélité de Dieu, nous espérons approfondir l’héritage spirituel des moines de Tibhirine, pour en vivre et le partager à tous.

 

Pour les visites :

Chaque jour sauf le Dimanche : 10h-12h et 15h-17h (modifiables)

Le tel fixe du monastère est : 00213 / 25 79 17 05

Le tel mobile : 00213 / 6 96 23 10 22 ;

Les visiteurs étrangers doivent se renseigner sur les consignes d’escorte avant de venir.

 

Petite méditation sur cette mission par un frère du Chemin-Neuf en septembre 2016:

" La fleur de Tibhirine : du parfum aux racines !

Le parfum est répandu au niveau mondial, la fleur coupée repose sur la terre d’Algérie. La tige esseulée encore debout est enracinée dans le village de Tibhirine, et les racines quasi invisibles sont enfermées dans la terre et les murs . Beaucoup respirent le parfum et admirent la fleur coupée des « martyrs » de l’Eglise catholique en Algérie, mais peu s’intéressent  aux racines terreuses et cachées, laborieuses et priantes ! Mais le parfum peut-il garder sa «bonne odeur du Christ » sans les racines ? Et « Qui est à la hauteur d’une telle mission ? » (2Co2,15-16).

Très bref résumé des années 2001-2016 :

Tout au long de cette période, Tibhirine c’est d’abord la présence et le travail du Père Jean Marie Lassausse qui depuis 2001 a veillé et travaillé sur le lieu . Dans les premières années, il ne pouvait qu'y vivre le jour, contraint à des allers et retours "encadrés" journaliers sur Alger.

Puis il a pu y résider, même si l’encadrement sécuritaire est resté maintenu par les autorités ; des bénévoles ont pu aussi venir partager sa vie et l’aider pour des temps plus ou moins longs : de quelques jours à près de 3 ans.

Notons qu’aujourd’hui, il est toujours possible de résider au monastère ; l’escorte pour y monter est toujours impérative pour les non-algériens et, pour ceux-ci aussi, il a été instaurée il y a près de 2 ans une interdiction stricte d’en sortir, ne serait-ce que pour aller acheter du pain…

Pendant ces 15 ans les terres agricoles ont toujours été exploitées par le Père Jean-Marie Lassausse avec deux (et parfois plus) villageois travaillant déjà avec les Frères avant 1996. Les bâtiments ont été entretenus et "l'accueil" rénové pour accueillir des hôtes, des bénévoles ou des retraitants.

Les visites et pélerinages ont été de plus en plus nombreux (parfois près de 3000 personnes par an) de toutes nationalités : algérienne, française ou autres; largement plus de la moitié des visiteurs sont musulmans. Les liens d’amitiés et d’entraide avec le village ont été maintenus et développés (Cf. la rubrique Amis de Tibhirine)

Enfin, un atelier, lieu de rencontre et de travail, a été créé dans un local annexe au monastère. Initialement démarré avec une sœur blanche, il est aujourd’hui suivi par la Caritas ; des dizaines de jeunes filles du village s’y livrent à des travaux d’artisanat vendus ensuite par Caritas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Pour découvrir Tibhirine avec les explications du père Jean-Marie Lassausse, cliquez sur ce lien : Diaporama sonore.
  • Pour en savoir plus sur Tibhirine :
- voir le site du monastère : www.monastere-tibhirine.org .
Ascension 2016: L'esprit de Tibhirine a soufflé sur 300 scouts réunis à la Grande Trappe
- 15 et 16 avril 2016, pélerinage diocésain à Tibhirine et 20ème anniversaire du don des 7 frères.
- Septembre 2015, l'Ecole de la Différence à Tibhirine
- Printemps 2015 : Le Lien de la Paix retourne à Tibhirine 19 ans après la dernière réunion
du groupe Ribat Al-Salam
- Actualités début 2014
- Noël 2013 à Tibhirine
- 25 novembre 2011, des visiteurs à Tibhirine : Lire leur reportage

  • Pour suivre l’activité de l’association française des Amis de Tibhirine, aller à la rubrique Amis de Tibhirine