Vous êtes ici...

Pas de traduction pour ce texte.

Les homélies de Frère Christophe sont parues dans :
Adorateurs dans le souffle, Homélies pour les fêtes et solennités (1989-1996), Éditions de Bellefontaine, Série "Paroles" n°3, 2009.
Lorsque mon ami me parle, Éditions de Bellefontaine, 2010.
Les homélies de Frère Christian sont parues dans :
L'autre que nous attendons, Homélies de Père Christian de Chergé (1970-1996), Les Cahiers de Tibhirine n°2, Abbaye d'Aiguebelle, 2006.
Les citations bibliques sont mises en italiques.
Les peintures sont de Berna (www.evangile-et-peinture.org)
Pas de traduction pour ce texte.

au fil liturgie toussaint Jésus voyant la foule, peut-être bien qu'il entend ce verset du Psaume -nous le chantons chaque soir à Complies et cette nuit aux Vigiles : Beaucoup demandent : Qui nous fera voir le bonheur ? (Ps 4,7).

[…] Oui, ils sont foule aujourd'hui de par notre monde à demander : Qui nous fera voir le bonheur ? Suffirait-il en guise de réponse d'édicter une loi : charia ou catéchisme, garantissant un bonheur... obligatoire et triste, dont les gens à dire vrai n'ont que faire !

Faut-il avancer des idées et élaborer un bonheur bien programmé, froid et tellement exclusif : bonheur des riches ou du prolétariat, bonheur des blancs, bonheur occidental genre Le Pen ou bonheur islamiste ? Nous faudrait-il choisir ?

Pas de traduction pour ce texte.

au fil liturgie christ roi Sur la Croix, voici l'homme, Jésus, l'acteur principal. Il ne joue pas sur l'écran. Il est dans la salle, avec les spectateurs. Il est dans l'histoire, avec nous. Voici l'homme dans son plus beau rôle : le centurion bientôt dira : en réalité, cet homme était un juste (Lc 23, 47). L 'Église, c'est un peuple qui regarde : et qui témoigne, qui tient et s'affirme elle-même dans ce regard porté envers et contre tout sur Jésus. Elle ne rêve pas. Elle n'imagine pas. Elle regarde : le réel de la Croix aujourd'hui : l'humanité torturée, humiliée, transpercée, défigurée.

L'Église ne se détourne pas. Son regard démasque le mensonge. Son regard témoigne : le Procès n'est pas fini. L'Accusé n'a pas dit son dernier mot : l'Agneau immolé, il est vainqueur. Le Crucifié, il est ressuscité : vivant. Il règne. Christ et Roi.

Pas de traduction pour ce texte.

au fil liturgie etoile christophe"L'oeuvre du moine c'est l'espérance, l'espérance vivante par la résurrection de Jésus Christ.

Le combat de l'espérance contre toutes les déceptions, les illusions et désillusions. Le service de l'espérance : travailler... pour la Gloire.

L'humilité de l'espérance: une échelle pour les pauvres, une issue de secours par le haut, une voie de salut, dressée, levée, plantée en Signe pascal."

(Frère Christophe, non daté 1985)