Vous êtes ici...

au fil liturgie tentationsNous regardons JESUS… de l’intérieur de notre foi.

1- Les trois EPREUVES… = trois EXPERIENCES. Les premiers mots de Jésus chez Luc (la première épreuve) : Ne savez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? La voix du Père, maintenant a parlé… et l’Esprit a poussé Jésus au désert, comme on y poussait chaque année le bouc émissaire… et Jésus est « chez son Père ». Pendant 40 jours, il est mis à l’épreuve, tenté, le temps d’une génération humaine (symbole).

- Pour y faire l’expérience de la parole sur-essentielle. Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ! » La Parole est près de toi, elle est dans ta bouche et dans ton cœur ! Dt 9,4

En Lui, l’homme a faim de la Parole et s’en nourrit (cf. Ramadan).  « C’est à l’intérieur de lui que l’homme doit chercher sa nourriture », nous disaient les Alaouis lors de notre toute première rencontre avec eux.

- Pour y faire l’expérience de la présence cachée. Le Règne de Dieu est là. Comme Abraham, cet Araméen vagabond : Marche en ma présence. En Lui, l’homme ne se cache plus de Dieu, et la présence de Satan n’y change rien.

- Pour y faire l’expérience de la prière confiante (et exaucée). Les trois demandes premières du Pater selon saint Luc porteront l’empreinte de cette prière… et des trois tentations repoussées. Notre pain sur-essentiel, donne-le nous ; Fais advenir ton règne; Fais-toi reconnaître comme Dieu (Lc 11, 2-3). […]

 

2- Les trois DESIRS de Jésus…L’Évangile de Luc nous les exprime : Il eut faim… Qu’est-ce à dire ?

J’ai désiré d’un grand DESIR manger cette Pâque avec vous… C’est un FEU que je suis venu allumer sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé (Lc 12,50). JERUSALEM, j’ai tant voulu rassembler tes enfants comme une poule ses poussins…

Il y a grande correspondance entre ces trois désirs et les trois tentations. Jésus a éprouvé en Lui des désirs qui allaient dans le sens de ce que Satan lui suggérait,  mais beaucoup plus loin que le pain, le pouvoir, le savoir, l’avoir… aussi loin que la mission.Ainsi de nous : nos « appétits », nos instincts peuvent être signifiants de notre plus grande dimension si nous les évangélisons.La gourmandise : notre besoin de « nourritures inconnues ».L’instinct sexuel : notre vocation à l’amour universel.Le culte du « Dieu inconnu » : vous adorez celui que vous cherchez ! Notre réaction peut être la même : Tu ne mettras pas Dieu à l’épreuve. J’ai besoin de ce qu’il veut pour moi de PLUS GRAND.

 

3- Les trois victoires de Jésus… Prendre appui sur les tentations pour déchiffrer la victoire PASCALE qui dit le MYSTERE de l’homme.- La Pierre est restée pierre… est devenue « pierre vivante ». C’est le Corps de Jésus qui avait vocation à devenir pain. Comment cet homme peut-il nous donner sa chair à manger ? - Le Prince de ce monde est dépossédé … Ce sera l’envoi aux extrémités de la terre. Tout pouvoir m’a été remis (par mon Père).- Celui qui ne s’est pas jeté au bas du pinacle… sait qu’il doit s’abaisser davantage encore, et descendre aux enfers. Et celui qui est descendu vient de plus haut que le pinacle. Il s’est anéanti lui-même ! C’est pourquoi il faudrait peut-être lire qu’ayant épuisé les tentations… Jésus a surtout épuisé le Tentateur ! Le « moment fixé » sera celui de la victoire manifestée.

F. Christian, extraits de l' homélie pour le 1er dimanche de Carême, le 8 mars 1992, (Lc 4,1-13)