Vous êtes ici...

au fil liturgie lazareDieu n’empêche personne de mourir. « Tout homme goûtera la mort » Coran, Sourate de l’inéluctable.Il n’appartient à personne de la devancer. Il n’appartient qu’à lui de la décréter. Il est le Dieu qui fait mourir et fait vivre.Ne pouvait-il empêcher Lazare de mourir disent les bien-pensants. Mais il n’empêche personne de mourir, même pas Lazare, son ami.Lui même ne fuit pas la mort…Ceux qui le suivent peuvent même s’entendre dire : Allons-y nous aussi …Il s’est avancé avec audace sur la route de la Passion.Avec la même assurance, il leur dit Lazare est mort !

Il n’a pas crispé les mains pour retenir sa vie comme une proie, un privilège – il n’a pas agrippé ses mains au fruit de l’arbre de vie en convoitant l’immortalité, la quémandant à l’extérieur. L’arbre de vie, c’est lui. Le fruit est bientôt mûr qui doit éclore en paradis.

Dieu est au rendez-vous de la mort, il vit la mort« Lorsque l’âme remonte au gosier d’un moribond et que vous êtes là à le regarder, nous sommes plus proches de Lui que vous qui l’entourez et vous ne vous en apercevez pas… » Sourate 56, 83 Si tu avais été là, dit Marthe à Jésus,Si tu avais été là , dit Marie en écho. Jésus est au rendez-vous avec la mort effective. C’est son Heure. Il pleure et frémit. C’est Gethsémani selon Saint Jean.Il sait l’épreuve, et la tentation, et ce dernier arrachement auquel il nous faut consentir, l’abandon suprême, celui d’une mort qui nous appartienne.Quand il y sera passé, il n’y aura pas d’autre mort que la sienne. C’est dans sa mort à lui qu’il nous faut être configurés, comme Saint Paul.Notre mort est déjà inscrite dans le Suivre […], elle est une page d’un livre de Vie, l’écriture est de Lui. Le rendez-vous final pour un Chrétien n’est pas avec sa propre mort, mais avec la mort de Jésus. Ce livre n’est plus un tombeau scellé. LAZARE, sors ! Le signe est donné.Mais il reste le frémissement.[…] Dieu offre au juste sa propre victoire sur la mort.

« Ceux qui craignent Dieu demeureront dans un paisible lieu de séjour…
Ils ne goûteront plus la mort après leur première mort » Sourate 44, 556

Lazare est mort… mais allons à lui. Le paradoxe est là.[…]Pour l’heure, cette victoire sur la mort, c’est notre FOI; aller jusqu’au bout de l’eucharistie ébauchée sur chaque instant de nos vies : Je te rends grâce, Père, parce que tu m’as exaucé.La maladie, la mort entre dans le cortège de la gloire de Dieu.Nous t’avons supplié de prolonger ses jours et voici que tu lui as accordé des jours sans fin !

F. Christian, Extraits de l'homélie pour le 5ème dimanche de Carême, le 23 mars 1980, (Jn 11,1-45)