Vous êtes ici...

C'est devant cette icône, écrite par Soeur Françoise en 1986, suivant les indications de Père Christian alors supérieur de la Communauté, que les Frères ont prié dans leur chapelle en Algérie jusqu'au jour de l'enlévement dans la nuit du 26 au 27 mars 1996.

Le CHRIST, représenté en majesté dans "le geste invaincu de l'Amour embrassant le monde" en habit blanc qui évoque la Transfiguration et drapé de rouge pour signifier sa royauté, les yeux ouverts, les mains tournées vers le haut et tenues par des étoiles de lumière symbolisant son amour pour tous les hommes, est montré ressuscité comme écrit sur l'écriteau (en arabe) : "Il est ressuscité"

"C'est l'amour, et non les clous, qui le tenait fixé à ce gibet que nous lui avions taillé." (Père Christian de Chergé)

© Oeuvre originale de Soeur Françoise MENETRIER

retour sur nd afriqueLe 14 août 2017, la célèbre statue de Marie a été installée dans la crypte de Fourvière. Notre Dame d'Afrique est un trait d'union entre catholiques et musulmans. Elle est aussi appelée à être une passerelle féconde entre deux rives de la Méditerranée.

Lire l'article parue dans le magazine "Rencontres", la Semaine Religieuse d'Alger de septembre 2017

Et si vous souhaitez en savoir plus sur l'Eglise d'Algérie et le magazine "Rencontres", consultez le site : www.eglise-catholique-algerie.org

retour sur cimetiereLe Lien de la Paix retourne à Tibhirine 19 ans après la dernière réunion du groupe Ribat Al-Salam (Le Lien de la Paix) au monastère de Tibhirine, nous y sommes retournés. Nous étions douze. Comme les apôtres, a fait remarquer l’un de nous. Alors qu’il s’agissait de revenir « uniquement cette fois-ci », nous avons tous senti que notre place est dans ce lieu de Paix. Tibhirine n’est pas un sanctuaire pour la nostalgie, mais un lieu d’où l’on repart charger de Vie, une vie que l’on ne peut pas enfermer dans des tombes ! Merci à tous ceux qui, au quotidien et dans l’abnégation, redonnent vie et avenir à ce lieu.

Le 1er février 2014 en l'église de Bourg de Péage

retour sur affiche

Une fois de plus, dans le cadre de la paroisse Sainte Claire en Dauphiné la communauté catholique de Bourg de Péage s’est mobilisée et retrouvée dans la mémoire des Frères de Tibhirine, et plus particulièrement de Frère Luc (Paul Dochier) enfant du pays.

Texte lu lors de la remise du Prix Varenne à Nicolas Ballet, journaliste au Progrès (Lyon)

Midelt (Maroc), le 10 décembre 2011

Monsieur le ministre,
Messieurs les représentants de la presse,
Messieurs,

Bonjour,

Je soussigné, Jean-Pierre Schumacher, moine du monastère de Notre-Dame de l'Atlas à Tibhirine, en Algérie, désormais transféré au Maroc suite à l'enlèvement et la mort de sept d'entre nous, suis heureux de vous dire qu'en apprenant par Monsieur Nicolas Ballet que vous lui avez attribué le Prix Varenne de la presse quotidienne régionale pour l'enquête "Tibhirine : tous les chemins mènent à Lyon" ("Le Progrès", 26 mars 2011) et pour l'entretien que j'ai eu avec lui ("Le dernier survivant témoigne", "Le Progrès", 21 mars 2011), j'ai éprouvé beaucoup de gratitude, comme aussi mes frères du monastère.